Savoir-vivre
en
Thaïlande

Le savoir-vivre à la Thaïlandaise

​La Thaïlande est un pays différent du vôtre, il n’est pas régi par les mêmes règles ni par les mêmes lois. La plupart des lois sont écrites, mais il y a des règles à respecter, celle-ci ne sont pas écrites, elles font partie du savoir-vivre. Respecter des règles de savoir-vivre dans un pays étranger est une forme de respect pour les autochtones. C’est également un moyen de se faire accepter par les locaux, qui vous seront reconnaissant de faire l’effort de respecter leurs coutumes.
Cela vous permettra également de vous éviter des problèmes.

Respecter la famille royale

La loi qui régit les crimes de lèse-majesté est une des lois les plus répressives au monde. Pour cette raison, il est impératif de respecter le roi, la reine et la famille royale. Les billets de banque et les pièces de monnaie y sont à l’effigie du souverain. Pour cette raison, vous prendrez garde à ne pas déchirer un billet ou à marcher dessus si celui-ci venait à s’envoler, de même vous n’arrêterez pas une pièce de monnaie qui roule avec le pied.
Ne critiquez pas la monarchie et ne parlez pas de politique en public. Le meilleur conseil que je puisse vous donner est de tout simplement ne pas parler ni de monarchie ni de politique que ce soit en privé ou en public.

Prenez garde de respecter toutes les représentations de la monarchie, quel que soit le support (images, films, statues, etc..etc..)
Ne pas respecter la monarchie peut vous conduire en prison pour longtemps. On ne rigole pas avec ça en Thaïlande. Par exemple, une personne s’est moquée du chien du roi sur Facebook, elle a été arrêtée et emprisonnée.

Il faut savoir que si vous ne respectez pas la monarchie, vous serez jugé par un tribunal militaire, sans public, sans avocat, sans droit de recours.
En ce qui concerne les prisons Thaïlandaises, disons que les conditions de détentions sont particulièrement difficiles.

L’hymne national

Il est diffusé deux fois par jour dans des haut-parleurs publiques, à la radio et à la télévision. Cela dure environ deux minutes. Il est également diffusé avant chaque film dans les cinémas.
Durant la diffusion de l’hymne national, vous devez vous lever et rester immobile, où que vous soyez et quoi que vous fassiez. C’est un signe de respect envers la monarchie.

Le sourire

la Thaïlande est surnommée pays du sourire, ce n’est pas pour rien. Les Thaïlandais ont développé l’art de communiquer à travers le sourire ou plutôt les sourires.

Selon l’Institut Royal de la Thaïlande, il y a 13 principaux sourires dont voici la liste :

  • ​le sourire pour une joie extrême, à en avoir les larmes aux yeux
  • le sourire poli, qui est adressé aux personnes qu’on ne connaît pas ou peu
  • le sourire d’admiration
  • le sourire qu’on adresse à une personne qui raconte quelque chose qui n’est pas drôle
  • le sourire qui dissimule une mauvaise intention
  • le sourire de connivence
  • le sourire de résignation
  • le sourire triste
  • le sourire gêné
  • le sourire de désapprobation
  • le sourire de compassion
  • le sourire du courage, avant d’affronter une tâche difficile
  • le sourire forcé
Serez-vous décrypter le sourire Thaïlandais ?
Saurez-vous décrypter son sourire ?

Ne sous-estimez pas l’importance du sourire en Thaïlande. Il fait partie intégrante de la culture Thaïlandaise.
Après de nombreux voyages en Thaïlande, il m’est très difficile, pour ne pas dire impossible, de décrypter les sourires des Thaïlandais.
Mais il y a un conseil précieux que je peux vous donner.
Quoi qu’il vous arrive, quel que soit l’injustice que vous subissez, quelle que soit votre taux d’énervement, n’arrêtez jamais de sourire, c’est fondamental pour passer de belles vacances en Thaïlande.

Rester calme

En Thaïlande, plus que partout ailleurs, il est capital de ne jamais perdre son calme. On peut penser que cela est facile puisque l’on est en vacances, cela risque de l’être beaucoup moins si vous subissez une criante injustice ou un préjudice.

Il faut savoir qu’à partir du moment où vous démontrez votre énervement ou que vous élevez le ton, vous perdrez immédiatement la moindre once de respect que les Thaïlandais pouvaient avoir pour vous, ils considéreront que vous êtes une personne mal éduquée qui n’est pas digne d’intérêt.

Ne pas perdre la face

Ne pas perdre la face est un concept très important pour les Thaïlandais. Cela signifie que tout ce qui pourrait faire perdre la face comme une position inconfortable dans une discussion, être surpris en flagrant délit de mensonge, ne pas savoir ou ne pas pouvoir, vont faire perdre la face à un Thaïlandais. Ces situations doivent être évitées à tout prix.

Cela peut se concrétiser par des situations tout à fait anodine.
Par exemple : vous demandez votre chemin à un Thaïlandais, plutôt que de vous dire qu’il ne sait pas, il préférera vous indiquer une mauvaise direction afin de ne pas perdre la face.

Quoi qu’il advienne, vous devez toujours laisser une porte de sortie à votre interlocuteur, afin qu’il ne perde pas la face.

Les moines

Soyez particulièrement respectueux envers les moines en Thaïlande. Ceux-ci bénéficient de privilèges, par exemple, des places réservées dans le BTS ou le MRT. Ils bénéficient d’un wagon entier dans les trains. J’ai remarqué à plusieurs reprises que des trains étaient bondés et que personne n’allait s’asseoir dans le wagon des moines, qui pourtant n’occupaient que quelques sièges. Vous devez considérer les moines comme des personnes occupant un niveau social élevé. Si vous êtes une femme, évitez à tout prix de toucher un moine et ne nous asseyez pas dans les transports publics à côté d’un moine. Si la situation se présente, demandez à un homme d’échanger votre place avec la sienne, il le fera sans problème.

Les pieds

En Thaïlande les pieds sont considérés comme la partie la plus impure du corps. Pour cette raison, on ne dirige jamais les pieds vers une statue de bouddha. Quand on est assis avec un groupe de gens, faites en sorte que vos pieds ne soient jamais dirigés vers quelqu’un.

La tête

Contrairement aux pieds, la tête est considérée comme la partie la plus sacrée du corps. On ne touche jamais la tête d’un Thaïlandais et surtout pas celle d’un enfant.

Montrer du doigt

Alors que chez nous désigner quelque chose du doigt est tout à fait banal, il n’en va pas de même en Thaïlande. Ne montrez rien du doigt, au pire désignez quelque chose avec les cinq doigts ou d’un mouvement de tête.

Les marques d’affection

Les marques d’affection en public sont considérées comme étant déplacées. Se tenir par la main, s’embrasser, s’enlacer par la taille sont des marques d’affection à proscrire en public durant vos vacances.

La tenue de plage

Les Thaïlandais vous seront reconnaissants d’adopter une tenue correcte à la plage. Trop souvent je vois des femmes qui sont à la plage topless ou avec des bikinis pour le moins sexy. C’est un manque de respect envers les Thaïlandais.

Les temples

N’entrez pas dans les temples avec vos chaussures, elles se laissent devant le temple, vous les retrouverez à la sortie. D’autre part, il est interdit d’entrer dans les temples si vous portez des pantalons courts ou des shorts. Pour les femmes, les épaules et les jambes doivent être couvertes.
Vous ne devez pas vous asseoir sur les sièges ou endroits réservés au monk.

La poignée de main

En Thaïlande, on ne se salue pas avec une poignée de main, mais avec un waï.
Le waï se fait avec les deux mains jointes, les pouces se rapprochant du menton, du nez ou du front, en fonction du rang social de la personne à qui vous faites le waï.

La codification du waï étant relativement difficile à comprendre et à exécuter, il est préférable de vous abstenir. Le mieux que vous puissiez faire est d’incliner brièvement la tête.

Les chaussures

On n’entre pas dans les temples avec des chaussures. De même, il est de bon aloi d’enlever ses chaussures avant d’entrer dans une maison. Il peut arriver que vous deviez enlever vos chaussures pour entrer dans un magasin, un cabinet, un salon de coiffure ou d’autres lieux publics.

​Le meilleur moyen pour savoir si vous devez retirer vos chaussures est de regarder s’il y a déjà des paires de chaussures devant la porte. Dans le doute, entrouvrez la porte et demandez.

Le marchandage

Le marchandage est une coutume en Thaïlande, cela ne veut pas dire qu’on marchande tout et n’importe quoi. Il faut également tenir compte de l’endroit où vous êtes. Dans les zones très touristiques, vous pourrez marchander facilement, alors que dans les zone qui ne sont pas touristiques, on ne marchande pas, simplement parce que les prix affichés sont les prix justes.

Essayez de garder à l’esprit que le principe du marchandage est gagnant – gagnant. Vous pouvez obtenir un prix plus bas que celui annoncé, mais le vendeur doit aussi s’y retrouver. Un bon exemple, vous souhaitez acheter un t-shirt, un prix est annoncé par le vendeur. Vous pouvez demander au vendeur le prix qu’il vous ferait si vous achetiez 3 pièces.

Soyez également attentif au vendeur, si vous voyez que c’est une personne pauvre, ne marchandez pas. Une différence de 50 bahts, pour vous ce n’est rien, mais pour lui, c’est un repas.

Le meilleur moyen pour pouvoir marchander efficacement, c’est de connaitre le prix usuel de ce que vous souhaitez acheter.
Si vous ne connaissez pas le « vrai » prix d’un objet, il y a un autre moyen, c’est de vous fixer le prix que vous êtes prêt à payer. Si le vendeur n’arrive pas à ce prix, vous lui dites que cela ne fait rien (maï paï laï), puis vous partez. Si le vendeur peut vous le vendre au prix que vous souhaitez, il ne vous laissera pas partir.

Essayez également de penser que certains produits artisanaux valent un certain prix, parce qu’ils prennent du temps à être confectionnés.

On ne marchande jamais un objet que l’on ne souhaite pas vraiment acheter. Si le vendeur accepte votre prix, il serait très mal vu de refuser d’acheter. Trop souvent je vois des touristes qui marchandent pour tout et n’importe quoi. Il faut essayer d’avoir un peu de logique.

N’oubliez jamais de marchander avec le sourire et surtout, respectez votre interlocuteur.