Les transports à Bangkok

Les transports spécifiques à Bangkok

City line (Airport link) :

Le city line, ou Airport Link, est le métro qui relie l’aéroport au centre-ville de Bangkok. C’est également le premier transport public que vous emprunterez.

L’aéroport se trouvant à une trentaine de kilomètres du centre-ville, le city line est le moyen le moins cher et très souvent le plus rapide pour rejoindre le centre-ville.

​La ligne comporte 8 arrêts :
​ Suvarnabhumi (l’aéroport) – Lat Krabang – Ban Thap Chang – Huamark – Ramkhamhaeng – Makkasan – Ratchaprarop – Phaya Thai (terminus)

La station de Makkasan est connectée avec le métro souterrain (MRT, voir ci-dessous)
La station de PhayaThai est connectée avec le métro aérien (BTS, voir ci-dessous).

Le City line, le meilleur moyen pour rejoindre le centre ville

De l’aéroport au terminus (Phaya Thai), le prix est aux environs de 45 bahts. Il vous faudra 30 minutes pour rejoindre le terminus.
Il y a des rames très régulièrement entre 6h00 du matin et minuit.

Comment est-ce que cela fonctionne ?
Une fois arrivé dans le hall de l’aéroport, descendez à l’étage le plus bas et suivez les panneaux City line. C’est très facile à trouver.
Pour acheter votre billet, il y a des machines ou un guichet.

Ensuite, vous vous servez du city line comme vous le feriez d’un métro.
Une fois dans la rame, vous verrez des panneaux au-dessus de portes qui indiquent les différentes stations. De plus, une voix féminine annonce chaque station, en Thaï et en anglais (next station, Phaya Thaï). C’est tout à fait compréhensible.

Astuce : Tout près des machines, derrière le guichet, il y a une agence Super Rich, c’est l’occasion de faire du change, voir la page sur la monnaie locale.

BTS et MRT :

le BTS, c’est le métro aérien de Bangkok. Il y a plusieurs lignes de BTS qui desservent une grande partie de la ville. C’est à mon avis un des meilleurs moyens pour se déplacer dans Bangkok.
Peu cher, n’étant pas sujet aux bouchons, ayant un horaire cadencé, il permet d’atteindre rapidement votre destination. En tout cas plus rapidement que tous les autres moyens de transport.
Si cela vous est possible, évitez les heures d’arrivée et de sortie des bureaux. Vous risquez d’être un petit peu serré.

Le BTS, rapide, peu cher. Un très bon moyen de transport à Bangkok

Tout prochainement, la ligne de Mo Shit sera prolongée jusqu’à l’aéroport de Don Muang, c’est une très bonne chose qui rendra service à beaucoup de monde.
Je suis passé dans ce coin en 2018, on peut dire qu’ils ont bien avancé, l’ouverture aura lieu prochainement.

Le MRT, c’est le métro souterrain de Bangkok. Il y a également plusieurs lignes qui desservent l’ensemble de la ville. C’est également un très bon moyen de transport pour les mêmes raisons que le BTS.

Comment est-ce que cela fonctionne ?
Les billets s’achètent aux automates disséminés dans les gares. Pour connaître le prix du billet, il suffit de regarder le plan et de trouver votre destination, le prix est juste à côté. Pour ceux qui auraient quelques problèmes avec les automates, il y a généralement un guichet qui peut également vous délivrer un billet ou vous faire de la monnaie pour les automates.

À noter : le BTS et le MRT sont particulièrement propres et les rames sont fortement climatisées. D’autre part, je n’ai jamais vu ou eu connaissance d’incivilités.

Le plan officiel du BTS (cliquez sur l’image pour l’agrandir, on y voit aussi le MRT et le City Line).

Les bus intra-muros :

Il y a un très grand nombre de lignes de bus, malheureusement il est très difficile de trouver le bon bus, puisque tous les noms des destinations sont écrits en Thaï.

Toutefois, il est possible d’acheter un plan des principales lignes, dans les nombreux 7/11 de la capitale.
J’ai essayé à plusieurs reprises d’utiliser les bus intra-muros. ​Au vu des résultats, j’ai préféré me servir du BTS, MRT et des bateaux sur le fleuve, voir des taxis quand il n’y a pas moyen de faire autrement.

Un joli bus rose, qui va à .....quelque part

Comment est-ce que cela fonctionne ?
Rien de bien particulier à signaler. Le bus arrive, vous montez. Le préposé au billet viendra vers vous, vous lui indiquez votre destination, il vous dira le prix en Thaï et vous payez.
Parfois, les billets peuvent s’acheter à un guichet, c’est relativement rare.

Attention : Il n’y a pas de petits panneaux signalétiques qui indiquent les stations. Une fois dans le bus, c’est à vous de vous débrouiller vous descendre à la bonne station.
Le meilleur moyen est d’essayer de demander à la personne qui s’occupe de la vente des billets dans le bus. Parfois cela fonctionne, mais parfois cela ne fonctionne pas. Les raisons sont nombreuses : Vous n’arrivez pas à vous faire comprendre en Thaï. Le préposé à la vente des billets est trop gêné ou n’a pas envie de vous aider. Il vous a oublié, il a trop de travail, etc…

Les bateaux bus :

C’est un très bon moyen de se déplacer le long du fleuve Chao Phraya. C’est un moyen de transport rapide si on le compare aux voitures, c’est un moyen de transport qui amène une brise bienvenue dans la torpeur de Bangkok. Les bateaux bus ne sont pas chers.
Afin de vous y retrouver, il faut comprendre que :

  • Les bateaux au drapeau bleu s’arrêtent aux quais qui se trouvent proches d’une attraction touristique.
  • Les bateaux au drapeau orange s’arrêtent aux principaux quais.
  • Les bateaux au drapeau jaune et vert sont les plus rapides parce qu’ils ne s’arrêtent pas très souvent.

Les bateaux qui n’ont pas de drapeau s’arrêtent à tous les quais, ce qui en fait le moyen de transport le moins rapide mais également le moins cher.
On trouve également plusieurs bateaux qui servent uniquement à traverser le fleuve pour un montant dérisoire.

Télécharger ou imprimer le plan des stations

Bateau avec des drapeaux jaunes, ne s'arrête pas souvent

Navettes du klong Saen Seap

La dernière ligne de bateau à connaître n’est pas sur le Chao Phraya, mais sur le canal (klong en Thaï) Saen Seap.
Ce sont des vedettes rapides, rapides dans tous les sens du terme. Ils naviguent rapidement et ne font que de courts arrêts de quelques secondes.
C’est une ligne très prisée des Thaïs parce qu’elle est rapide et qu’elle dessert des endroits importants dans le centre-ville.
Le principal défaut de cette ligne, c’est que l’eau du klong est sale et ne sent pas la rose. Toutefois, c’est une expérience à faire une fois pour son originalité.

Pour voir le plan Google map des stations (assez pratique parce qu’on peut voir les autres lignes de transports publics (BTS -MRT))

Une navette sur le khlong Sean Seap. La personne en bleu vend les billets

Comment est-ce que cela fonctionne ?
Le bateau arrive, monter le plus vite possible, il ne s’arrête pas longtemps. Une fois assis, un préposé se présente, vous lui donnez le nom de votre destination, il vous indique le prix (en Thaï), vous payez, il vous délivre un billet.
C’est à vous de descendre au bon endroit.