Vaccins et soins
en
Thaïlande

Vaccination

La Thaïlande n’étant pas considérée comme un pays à risque, il n’y a donc pas de vaccin obligatoire.
Toutefois, il y a des vaccins qui sont recommandés.

Les vaccins recommandés :

Chacun est libre de faire ses choix. Je pense qu’un choix judicieux doit tenir compte des risques. On peut différencier deux sortes de risques, ceux qui sont liés à l’infection, est-ce que celle-ci est très présente en Thaïlande ? D’autre part, il y a le risque géographique, celui ci ne sera pas le même si vous passez une semaine dans la jungle profonde ou une semaine à Bangkok.
Ce choix étant très personnel, je ne me permettrais pas de vous conseiller quoi que ce soit en la matière.

Se soigner en Thaïlande

Personne n’est à l’abri d’une maladie ou d’un accident.
La bonne nouvelle est qu’il vous sera facile de vous faire soigner en Thaïlande. Cela dit, le système diffère de ce que nous connaissons. Les médecins qui exercent dans un cabinet sont rares, vous trouverez facilement des médecins dans les hôpitaux.

Les hôpitaux thaïlandais

On peut distinguer deux types d’hôpitaux en Thaïlande. Les hôpitaux publics et les hôpitaux privés. La différence entre les deux n’est pas la qualité des soins ou le personnel qui y travaille. En effet les médecins et le personnel soignant ont les mêmes qualifications. Il faut savoir que les médecins pratiquants dans les grands hôpitaux on suivit tout ou partie de leurs cursus aux Etats-Unis ou en Europe.

Les différences entre les hôpitaux publics et les hôpitaux privés

Les hôpitaux publics

  • L’équipement est souvent beaucoup moins récent
  • Le temps d’attente avant d’être pris en charge peut être très long
  • Les chambres privées sont beaucoup moins répandues que dans les hôpitaux privés
  • Les tarifs pratiqués sont nettement inférieurs à ceux que l’ont peut trouver en Europe.

Les hôpitaux privés

  • Les hôpitaux privés sont particulièrement bien équipés
  • Le temps d’attente avant d’être pris en charge est souvent très court
  • Les chambres privées sont légion
  • Les tarifs sont comparables ou supérieurs à ceux que l’on peut trouver en Europe

Si vous devez vous rendre dans un hôpital public, il est préférable de se faire accompagner par une personne du cru parlant anglais. Cela facilitera la compréhension entre le médecin, le personnel soignant et vous.

Il faut savoir que dans les hôpitaux, qu’ils soient publics ou privés, vous devrez payer votre consultation ou votre séjour. Vous vous ferez rembourser par votre assurance une fois rentré.

L’autre solution consiste à mettre en relation votre assurance et l’hôpital dans lequel vous êtes. Entre le décalage horaire, la barrière de la langue et le fait que vous devrez peut-être être soigné rapidement, cela risque de ne pas être facile.
Autant pouvoir verser ne serait-ce qu’un acompte.

Mon conseil :
Si vous devez aller à l’hôpital pour une broutille, les hôpitaux publics sont le meilleur choix. Si malheureusement vous devez vous rendre à l’hôpital pour quelque chose de plus important, les hôpitaux privés sont le meilleur choix.

Je vous conseille de souscrire une assurance voyage qui vous couvre contre la maladie, les accidents et qui couvre également votre rapatriement.
Peut-être trouverez-vous que je suis trop prévoyant ? Quand on voit le prix des primes pour les assurances voyage, je pense qu’il ne faut pas s’en priver. Il faut savoir qu’en cas d’accident grave un séjour prolongé dans un hôpital privé peut vite faire monter l’addition à plusieurs dizaines voire plusieurs centaines de milliers de francs, euros, ou dollars peu importe.

 

Les médicaments

Il y a deux moyens d’obtenir des médicaments en Thaïlande. Soit en passant par un hôpital, dans ce cas c’est un médecin qui fera une prescription. Les médicaments seront fournis par l’hôpital dans de petites pochettes en plastique, le nombre correspondra à la durée du traitement.

Le second moyen d’obtenir des médicaments en Thaïlande c’est d’aller dans une pharmacie. Toutefois, il n’est pas possible d’obtenir des médicaments qui doivent être prescrits par un médecin sans avoir une ordonnance. Mais vous trouverez facilement des médicaments pour les petits problèmes, tout comme vous les trouveriez dans votre pays. Les médicaments que vous trouverez ne porteront pas forcément le même nom que dans votre pays. Pour cette raison il est plus facile d’expliquer les symptômes aux pharmaciens plutôt que d’essayer d’obtenir un médicament que vous connaissez, mais qui n’existe pas en Thaïlande.

Là encore, c’est à vous de régler l’addition et de vous faire rembourser à votre retour si cela est possible.

Mon expérience avec les pharmacies thaïlandaises est très positive pour autant que l’on soit patient et que l’on soit capable de mimer ou d’expliquer les symptômes de la maladie. J’ai pu sans problème me procurer des médicaments contre le mal de tête, du désinfectant, des pansements et un antalgique. Il peut être très utile d’avoir un téléphone capable de traduire vos symptômes ou le nom de votre maladie.

 

Les dentistes thaïlandais

Le prix des soins dentaires est nettement inférieur en Thaïlande par rapport à ce qu’on peut trouver dans nos contrées. La qualité des dentistes est comparable à ce que l’on peut trouver en Europe.

Vous trouverez facilement des cabinets ou des cliniques dentaires dans les principales villes de Thaïlande.
Si vous avez des travaux importants et onéreux à faire, il peut être intéressant de les faire en Thaïlande. La différence de prix avec ce que nous connaissons vous permettra de vous payer tout ou partie de vos vacances.

Pour vous donner une idée des prix pratiqués, un passage chez l’hygiéniste dentaire pour un détartrage vous coûtera de 600 à 900 bahts. Une simple carie sera réparée pour 800 à 1000 bahts. Ces prix sont donnés à titre indicatif et ne reflète pas forcément tous les prix de tous les dentistes qui pratiquent en Thaïlande, renseignez-vous avant de partir si vous prévoyez de gros travaux. Les prix indiqués sont ceux que j’ai payés en 2017 chez un dentiste à Hua Hin.

Les numéros d’urgence en Thaïlande

Police et Urgences (ambulances, pompiers, etc.) : 191

Pompiers : 199

Police touristique : 1155 (ne vous attendez pas à des miracles, mais ce sont de bons conciliateurs, aidants)

N’oubliez pas que le niveau d’anglais est souvent basique, le français n’est pas utilisé. Assurez-vous que la personne qui vous répond a bien compris votre demande.